Accueil

Mwen pa vle rete nan fè nwa

En Ayiti, on évalue à plus de 100,000, le nombre de personnes ayant un handicap mental, 80% d'entre elles n'ont aucune famille ou sont abandonnées  à elle-mêmes. Aidez-les à sortir de l'ombre.

'' Mwen pa vle rete nan fè nwa ''

L'Arche Ayiti

À L'Arche Ayiti, nous privilégions une approche communautaire du handicap mental. Très appropriée à l'esprit haïtien et demandant moins de ressources médicales, celle-ci favorise la relation et le développement de la personne. 

Une approche non-médicalisée et communautaire

Parmi les facteurs déterminants le bien-être d'une personne ou d'une population, il y a en quatre que l'organisation de L'Arche en Haïti privilégie de façon particulière :

- le milieu de vie communautaire,

- les réseaux de soutien social,

- le développement de la petite enfance

- et l'éducation

Dans le domaine de la déficience intellectuelle ou du handicap mental, l'interaction de ces quatre facteurs entraîne un changement dans le regard porté sur les personnes en situation de handicap mental et constitue un moyen efficace de contrer l'abandon, l'isolation ou le rejet qui, trop souvent, sont le lot de ces personnes.  

Une ouverture à toute la personne

Partout à travers le monde, L'Arche se caractérise par une approche qui tient compte des besoins physiques, psychologiques, affectifs et spirituels des personnes touchées par un handicap mental.  

Lorsque ses besoins sont pris en compte, la personne en situation de handicap mental devient  capable de participer à la vie active de la communauté et d'y apporter sa contribution.

Une pédagogie de la relation 

Souvent infantilisée ou surprotégée, il est rare qu'un adulte touché par un handicap mental puisse vivre une relation d'égal à égal ou même une amitié dans son milieu de vie.

L'Arche se distingue en particulier par sa pédagogie fondée sur l'égalité et la mutualité relationnelle ainsi que sur le plaisir d'être ensemble au sein d'une même communauté. 

 

Reconstruction


Dans un contexte post-séisme et un environnement fragilisé, toujours menaçant par les catastrophes naturelles et celles que nous produisons nous-mêmes en abandonnant notre responsabilité humaine, toute reconstruction qu'elle soit personnelle ou sociale demeure un grand défi.

Handicap mental


Avant le 12 janvier 2011, la situation des personnes ayant un handicap n’avait jamais été une préoccupation importante pour les Haïtiens. Depuis le tremblement de terre, il y a cependant un éveil sérieux de la population face à la question du handicap en Haïti. Qu'en est-il du handicap mental en particulier?

L'Arche Ayiti


À L'Arche Ayiti, nous privilégions une approche communautaire du handicap mental. Très appropriée à l'esprit haïtien et demandant moins de ressources médicales, celle-ci favorise la relation et le développement de la personne.