Accueil

Jean Vanier

Après une carrière dans la marine et des années consacrées à l'étude de la philosophie et de la  théologie, Jean Vanier, fondateur de L'Arche, a abandonné une carrière universitaire prometteuse pour vivre avec des personnes ayant un handicap mental. C'est ainsi que L'Arche est né en France en 1964.

Jean Vanier a fait de nombreuses visites en Haïti depuis la fondation de L'Arche Carrefour en 1975. En mars 2002,  il effectue une visite à Port-au-Prince où il s'adresse à des milliers de gens dans le cadre d'une retraite. En voici un témoignage.

 

Haïti, 8 mars 2002 

Et ce soir là, après un mime exécuté par un groupe d’amis de toutes les communautés confondues,  Jean, devant une assistance de plus de mille personnes, livra en toute simplicité son premier message entouré et, aidé je dirais,  d' Yveline et de Jean-Robert.

Il nous a dit à travers le chant entonné par Pascale et repris par tous, que la vision de Jésus était particulière. Il veut faire un monde, un seul corps de notre monde disparate. Nos sociétés sont basées sur le système de pyramide, en haut les privilégiés, les possédants, les gens de pouvoir en bas les exclus, les pauvres,les estropiés, les personnes blessées avec un handicap. Mais, Jésus compare le corps humain et l’Eglise, et dans cette église, il veut honorer les plus petits les exclus, les plus faibles parce que Dieu habite en eux.

Il nous a dit :

À vos repas, n’invitez pas les riches, mais les pauvres, les handicapés. Si tu es l’ami des exclus, tu auras la bénédiction de Dieu. C’est eux qui nous conduiront à Lui. Nous aussi, il faut reconnaître nos handicaps, celui de la communication, un handicap intérieur qui nous empêche de découvrir l’autre, la personne derrière le handicap. À L’Arche, nous essayons de découvrir la personne, ce qui est beau en elle et, ce qui est blessé. La personne est le sanctuaire de Dieu. Et Jésus nous aime chacun, comme nous sommes. Nous sommes très précieux pour Lui, car en chacun de nous, il y a un secret, c’est la partie que Dieu habite et c’est important d'être en contact avec ce secret, le trésor de notre être. L’Arche nous donne la possibilité de retrouver cette partie de nous même, cette partie profonde où Dieu habite. Il est en nous et, est-ce que nous l’écoutons? Qu’est-ce que Jésus nous dit ?


Haiti 9 mars 2002 :Le second rassemblement


Le lendemain, 9 mars, nous étions tous à la rencontre des jeunes, à St Louis de Bourdon. Une salle également pleine de jeunes et de moins jeunes, tous attentifs au message qui encore une fois nous a interpellés :

Dans les rues de Port-au-Prince,beaucoup de gens s’affairent, s’empressent , se battent pour le pain quotidien. On peut blâmer, le gouvernement, la société.. pour tout ce qui se fait ou tout que ne se fait pas.

Il y a partout des injustices, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour bannir les injustices, mais ce qui est vraiment très important de savoir c’est que notre espérance est dans le cœur de l’homme, dans ton coeur.

Nous sommes comme la noix de coco. Quand on l’ouvre, l’eau jaillit. À l’intérieur de chacun de nous, il y a un trésor, comme cette eau. Beaucoup d’entre nous, n’avons pas encore découvert notre cœur qui est pareil à ce trésor qu’est l’eau de la noix de coco. Cette eau, quand elle coule, elle donne vie, et on peut la partager. Ne cherchons pas à avoir, mais à partager et notre vie en sera meilleure, et nous trouverons la joie, le bonheur. Car la vraie joie n’est pas en possédant plus , mais en partageant, en changeant notre cœur et en laissant agir le trésor de notre être.

Jean Vanier a alors convié les jeunes à ''changer le monde mais, un coeur à la fois''.

Ne te laisse pas enfermer, dit-il, mais laisse couler à l’intérieur de toi, cette eau de l’amour. Car c’est c’est ce que chacun recherche. Chacun, la personne avec un handicap aussi, demande est-ce que tu m’aimes ? Est-ce qu’il y a quelqu’un qui s’intéresse à moi ? Chacun est le sanctuaire de Jésus. Il faut découvrir les gens, écouter les gens. Il faut regarder la personne au-delà de son handicap, comprendre la souffrance. Si tu deviens l’ami de quelqu’un qui est exclus, tu recevras la joie de Dieu. Le désir de Dieu, est de rapprocher les gens : Aimez-vous les uns les autres. Notre problème est dans la division, l’œuvre de Dieu est de nous rapporcher dans l’unité, et que nous soyons heureux. Nous serons heureux, qaund nous formerons communauté, quand nous serons l’eau de la noix de coco, quand l’amour jaillira..Et alors, nous ne serons plus seuls avec notre souffrance, nous aurons découvert le trésor de notre cœur, nous pourons aimer la tête dans le cœur, et le cœur dans la tête. Beaucoup de gens ne savent pas qu’ils peuvent donner la vie. La grande joie c’est qu’avec Jésus nous pouvons donner la vie.

 

 

Reconstruction


Dans un contexte post-séisme et un environnement fragilisé, toujours menaçant par les catastrophes naturelles et celles que nous produisons nous-mêmes en abandonnant notre responsabilité humaine, toute reconstruction qu'elle soit personnelle ou sociale demeure un grand défi.

Handicap mental


Avant le 12 janvier 2011, la situation des personnes ayant un handicap n’avait jamais été une préoccupation importante pour les Haïtiens. Depuis le tremblement de terre, il y a cependant un éveil sérieux de la population face à la question du handicap en Haïti. Qu'en est-il du handicap mental en particulier?

L'Arche Ayiti


À L'Arche Ayiti, nous privilégions une approche communautaire du handicap mental. Très appropriée à l'esprit haïtien et demandant moins de ressources médicales, celle-ci favorise la relation et le développement de la personne.